Professeurs d'EPS jusqu'en 1979, DU de Psycho-gérontologie (Rosette), nous assurons depuis cette date des formations de manutention des malades dans le cadre de la formation continue. En 1985, nous créons la CEC, organisme de formation continue spécialisé dans les domaines du soin

Créateurs de la "Méthodologie des soins Gineste-Marescotti", notre expérience, riche de la prise en compte de plus de 17000 patients parmi les plus difficiles, dans plus de 350 services de soins, est appuyée par une recherche permanente dans les différents secteurs de soins.
Nous passons très vite d'une approche ergonomique de la manutention des malades à une approche humaniste et réhabilitatrice. Nous posons en 1983 le concept Vivre et Mourir Debout, prouvant au congrès international de gérontologie de Limoux qu'une personne âgée bien accompagnée peut mourir debout, et non grabataire. En 1984, nous représentons la formation continue en France au congrès de l'UNESCO de Cahors . Nous sommes alors parmi les seuls à passer tous les jours en service, à nous occuper des patients qui posent le plus de problèmes au personnel (17000 toilettes effectuées), à intégrer un ostéopathe et un médecin dans nos formations.

Nous développons une approche non verbale de la manutention, proposons d'intégrer la réhabilitation du schéma corporel dans les toilettes, vérifions l'impact de ces techniques alors uniques en France sur l'aide au réveil des comateux (1984-1985-1986), nos recherches sur le toucher nous permettent de développer des techniques de mobilisations basées sur la douceur, la mémoire des moments de bonheur .

Réalisons des films retraçant divers aspects de notre travail, primés en festival, comme MOURIR DEBOUT (Nominé au festival international de Saragosse), L'ENFANT À L'HOPITAL ( Prix de la réalisation au festival A. Lumière 1990), LE CHARIOT DOUCHE EN RÉANIMATION (Prix de l'humanisme au festival international de films médicaux de La Ciotat 1994), ACCOUCHEMENT NOEUD DE VIES, etc...

Les résultats de notre recherche sur la dédramatisation de l'hôpital pour les enfants (première en Europe) font l'objet d'une thèse de médecine ( publication en Belgique dans la Revue d'Education du Patient).

Nous développons une théorie de l'aide à la marche à partir des communications non verbales (Publication dans la revue du généraliste et de la gérontologie d'avril 1996). Communication au 21ème congrès national de la Société Alzheimer Canada, Ottawa, avril 1999.

Nous testons l'utilisation du chariot douche pour les malades sous respirateur, (protocole CEC filmé à tulle octobre 1996).

Nous testons et mettons au point le protocole de douche au lit des patients en réanimation (communication au congrès de l'association nationale cadres enseignants, La Roche sur Yon, avril 2000)

Notre approche particulière de la réhabilitation de l'hémiplégique fait l'objet d'une publication dans la Revue de l'Infirmière (septembre 1996)

En 1994,nous étudions la possibilité de la suppression de la toilette au lit , testons le projet pendant 2 ans, en mesurons les effets sur les escarres, et sur les infections nosocomiales (en cours d'études). (Publication dans la Revue de l' Aide Soignante, octobre et décembre 1996). Communication au congrès national de l'ANFAS en avril 1996).
Notre projet débouche entre autres sur l'organisation des soins CHG de Limoux, service de médecine, où chaque patient dispose d'une douche une jour sur deux et au CHG de Tulle, ou en réanimation et long séjour chaque patient dispose d'une douche un jour sur trois.
Nous assurons depuis 1997 des formations réservées aux cadres sur le thème : La toilette du malade, quelles évolutions?

En 1993, nous mettons au point les PAM, Programme d'Activité Minimum, qui transforment les gestes des soignants en action de réhabilitation orientées, nous testons cet outil depuis. Communication au congrès d'ergothérapie et de médecine physique de La Grande Motte octobre 1998.

Nous développons une philosophie des soins , La philosophie de l'humanitude, basée sur l'approche émotionnelle et le respect des droits de l'homme, pour passer de la médecine "vétérinaire" à une rencontre des "humanitudes" dans soin. Communication au congrès d'ergothérapie et de médecine physique de La Grande Motte octobre 1998. Publication: rubrique trimestrielle "philosophie de soins" dans la revue de l'aide soignante.

Dès 1996, nous proposons de concept de "Bientraitance".

Notre travail sur la violence en institution voit sa concrétisation dans le mémoire de DU de psychogérontologie de Rosette Marescotti : "Les sévices en institution pour personnes âgées, le silence des soignants", université de Limoges 1998. Article dans le journal "Libération", janvier 1999.
Congrès de : Mauvezin 1999, de La Grande Motte 1999. Paris 2003. Emission de télévision"envoyé spécial".

Direction de l'ouvrage "Silence, on frappe", de la maltraitance à la bientraitance des personnes âgées, édition Animagine, 2003.

Nous signons en avril 2000 un partenariat avec l'ASSTSAS à Montréal , afin de former les formateurs canadiens chargés des "principes de déplacements sécuritaires des bénéficiaires" (pdsb) pour le Québec à notre méthode de manutention relationnelle. 3 années plus tard, cette collaboration débouche sur les programmes de "soins relationnels" en formation de base et formation de formateurs, et la modification du PDSB.

Le centre de consultation et de formation en psychogériatrie de Montréal (CCFP) nous retient comme conseillers-experts à partir de l'année 2000, afin d'introduire au canada notre savoir-faire dans la gestion des CAP (comportements agressifs perturbateurs des patients déments) et de conduire en commun avec le docteur Taillefer et le neuropsychologue Geneau un programme de formation et de recherche dans la gestion des CAP.

En mai 2001, L'IGM-FMS de Montréal (Institut Gineste-Marescotti de Formation en Méthodologie des Soins), est créé sous l'égide de formateurs québecois.

L'IGM-C, Institut Gineste Marescotti du Canada est créé en 2003. Il est chargé de divulguer la Méthodologie des soins G-M sur le territoire canadien.
Un partenariat est établi en 2003 avec le CHU de Québec pour l'implantation de la méthodologie des soins Gineste-Marescotti , et de la philosophie de l'Humanitude comme coeur du soin.
L'IGM-Nord, Institut Gineste Marescotti du Nord est créé en 2004 en France par le docteur Nicole Sicard.

2004. L'Iprim, institut pour la recherche et l'information sur la "métho", association sans but lucratif, est crée par Jérôme Pellissier, sociologue et écrivain, Nicole Sicard, gériatre, et Marguerite Mérette, infirmière auteure. Cette association regroupe des professionnels français, suisses et québecois. Elle se propose entre autre de promouvoir des recherches sur l'impact de la métho sur la réduction des CAP et la lutte contre la grabatisation des personnes âgées dépendantes.

2005 : Parution du livre "Humanitude", édition bibliophane, en avril 2005, co-écrit par Jérôme Pellissier et Yves Gineste.

Enseignants vacataires dans le Diplôme inter-universitaire de thérapies relationnelles psychogériatriques, universités de psychologie de Lyon, 2006.

De 2005 à 2011 : Création d'IGM France et IGM International en partenariat avec Agevillage, Création de 10 IGM en France, 1 en Belgique, 1 en Suisse, 1 au Portugal, 1 en Allemagne.

        Publication d'études scientifiques ou d'établissements de soins (83% de baisse de CAP, diminution des neuroleptique de 8 fois, baisses de arrêts maladie ...)

        Organisation chaque année du colloque International sur les approches non-médicamenteuse dans la maladie d'Alzheimer

        Emissions télévisées comme exemple de "bientraitance" : Journaux télévisés (TF1, France 2, FR3), Reportages d'investigation (Canal+, M6, TF1), santé magazine.  

       Intégration de la philosophie de l'humanitude et de la méthodologie des soins Gineste-Marescotti au programme du doctorat en soins infirmiers (université de Coïmbra, Portugal).

        DVD pour les aidants : Alzheimer, les réponses de l'humanitude, le premier DVD grand public sur l'accompagnement des personnes malades.