LA PRISE EN COMPTE DE L'HÉMIPLÉGIQUE DE GRAND AGE
Proposition d'Actions soignants-Famille
pour un hémivalide à part entière.

1ère partie

Article paru dans la revue de l'Infirmière, Septembre 1996

PLAN:
Introduction
Préalables
Définition
Plan d'action: Les trois directions de la prise en compte:

ENTOURER
- Communiquer
- temps de présence
- rôle de la famille

PROTÉGER
- l'épaule
- le genou
- le bassin

STIMULER
- Les stimulations visuelles
- Les stimulations extéroceptives (passives et actives)
- Les stimulations proprioceptives (passives et actives)

Introduction

Préalables
Rappelons toutefois auparavant quelques notions fondamentales de la prise en compte de patients en institution:

Définition:

 

Plan d'action de la prise en compte
Ce plan d'action consiste en une proposition de prise en compte du patient par l'ensemble des partenaires de l'équipe gériatrique, et ne vise pas à remplacer la kinésithérapie. La variété des classifications et des méthodes modernes ne nous permet pas de trancher en faveur de l'une d'entre elles. Cependant, il faut garder à l'esprit que si le Kiné, sous le contrôle du gériatre ou du médecin rééducateur, reste le maître d'oeuvre principal de la rééducation, l'ergothérapeuthe celui de la réadaptation, l'ensemble des partenaires de soin a son rôle à jouer. (Rappelons qu'en France, en institution une personne âgée bénéficie d'un peu moins de 2 minutes en en moyenne de Kiné par jour.)

Il peut arriver que, suivant les méthodes choisies, les avis diffèrent sur l'opportunité de telle ou telle manoeuvre. Seule une collaboration très étroite permet alors de choisir en commun un mode d'action (n'oublions pas que choisir, c'est renoncer).

 

La soudaineté de l'accident, la gravité des dégâts nous entraînent à donner la priorité à la prise en compte psychologique du patient. Les objectifs en sont:

- Donner du temps de présence à ce patient, associer la famille à toute la vie du patient.

- Affirmer la solidarité de l'entourage (famille-soignants) par des actions concrètes.

- Tenter de rendre un peu de bonheur, par la tendresse et le dynamisme de nos interventions.

Des priorité d'action seront données en fonction de l'atteinte:
Nous traiterons ici de personnes à cerveau dominant gauche

1° L'hémiplégique gauche: L'hémisphère droit est touché: Rappelons succinctement les dominantes de ce cerveau. C'est le cerveau de la synthèse globale, de l'artiste, de la beauté, du dessin (Les asiatiques qui ont 2 façons d'écrire, par l'alphabet et par le dessin, peuvent souvent garder un mode d'écrit suivant le coté de leur atteinte).C'est le cerveau droit qui vous fait trouver les couleurs de l'automne si belles, qui vous met les larmes aux yeux à l'écoute d'un Aria de Bach. L'observation de l'activité cérébrale d'un musicien est caractéristique: lorsqu'il écrit de la musique, la dominante de l'activité est à gauche; lorsqu'il en écoute, l'examen RMN nous affirme la dominante droite. En perdant cette possibilité de plaisir, il nous semble que le malade perd la possibilité du bonheur.
C'est pourquoi nous demanderons toujours à la famille les goûts du patient: quels sont ses objets préférés, ses couleurs, ses musiques, afin de tenter de réveiller chez lui les souvenirs du plaisir. Sa chambre sera décorée avec les objets qu' il aime, son animal aura un droit de visite. L'information des familles permet souvent d'obtenir une aide précieuse, et surtout multiplie les temps d'action. Le patient sera placé dans la journée aux endroits de rencontre, souvent près de la salle de soins, ou près de l'office à d'autres moments. Aussi souvent que possible, une caresse ou un mot affectueux viendront lui prouver notre solidarité.

2° L'hémiplégique droit: Le cerveau gauche, plus analytique, est touché. Le raisonnement est touché. Mais surtout, les centres d'élaboration du langage se situent dans l'encéphale gauche.
Sur un plan anatomique, il semble que l'on puisse distinguer 2 zones :
Le territoire cortical, entourant la scissure de Sylvius, dans sa partie postérieure, dont l'altération détermine l'aphasie de Wernicke;
Le territoire sous cortical, centré par le corps strié,dont la lésion détermine l' anarthrie (aphasie d'expression).
Quand une lésion s'étend sur les 2 territoires, elle détermine l'aphasie de Broca.
Mais quelque soient les lésions, qu'elles entraînent des agnosies ou des apraxies, ou encore la perte de l' idéation, il faut se mettre à l'idée que le langage est une fonction intellectuelle majeure dont les troubles retentissent sur le fonctionnement régulier de l'intelligence. La pensée abstraite est touchée. Le vrai langage, en tant que fonction psychique, est un langage intérieur, et l'aphasie vraie est un trouble intellectuel, particulier et global tout à la fois. G.Bresse.
Tentons d'imaginer les problèmes d'un hémiplégique droit aphasique. Sa langue est sèche, il a soif, c'est ce que disent les intérocepteurs de ses muqueuses. L'aide soignante entre dans la chambre, lui sourit ; il veut lui demander un verre d'eau, et s'entend dire "avion" ou "bateau". Il se reconcentre devant le regard étonné, et les mots qui lui viennent sont toujours inadaptés. Alors il pleure. Souvent on dira de lui, parfois devant lui, qu'il ne comprend plus rien.
Pire encore, dans les aphasies de Wernické, il ne pourra parfois même pas identifier le besoin qu'il ressent. Tout son corps lui dit qu'il faut satisfaire un besoin urgent, mais il n'identifie pas ce besoin . Il s'agite à nos questions, prononce des séries de "Tatatatatata".....ou autres et s'énerve tout en pleurant. Et fait sur lui.
Devant l'étendue du malheur de ces patients, tout ce qui permet d'améliorer la communication doit être mis en oeuvre.
L'observation minutieuse du patient nous permet parfois de nous adapter. L'aide de la famille est encore une fois indispensable. Par la connaissance des habitudes du patient, mais aussi par la complicité que développe l'amour, elle guidera souvent nos actions de communication et d'interprétation.
Si nécessaire l'aide d'un orthophoniste sera sollicitée.
Dès son admission dans le service, il faut étudier ensemble et de façon prioritaire les aides à mettre en place:
- Obtention du oui et du non par geste: avec la tête, le bras valide.
- Expression du oui et du non à l' aide un objet désigné
- Alphabet sur fiche, composé de grandes lettres de couleurs différentes.
- Fiches où sont écrits les besoins les plus fréquents, les plus importants: Soif, douleurs, uriner, manger, dormir etc...
- Fiches où sont dessinés les besoins les plus fréquents.
Tous ces supports de communication peuvent être réalisés, avec l'aide des soignants, par la famille. En prenant une part plus active au soin, elle fera partie de l'équipe et se rapprochera de nous au lieu de nous reprocher...
Remarque:
De nombreux soignants nous ont fait la remarque suivante: la dépression liée à la maladie parait plus fréquente chez l'homme que chez la femme. Cette observation nous parait juste, bien qu'aucune étude à notre connaissance n'en fasse état. Si elle s' averrait exacte, l'explication serait peut-être que l'image de l'homme viril serait détruite, de l'homme fort.
Ce point nous semble pouvoir être rapproché des attitudes différentes de l'Homme et de la Femme devant la mort. René Laforestie, psychologue-clinicien écrivait en 81: "L'approche de la mort différencie très nettement le vécu de l'homme et de la femme âgés. L'homme âgé semble profondément agressé par l'angoisse de la mort... Il refuse de s'épanouir dans la vieillesse... La femme âgée, par contre, accepte plus facilement la réalité de sa propre fin. Elle s'efface avec douceur et utilise la régression comme mécanisme d'adaptation psychologique à son dernier parcours..."

 

La Méthodologie des soins Gineste-Marescotti est protégée en France et à l'étranger. Marques déposées: "Toucher tendresse","Gineste-Marescotti","Philosophie de l'humanitude", "Capture Sensorielle", "Manutention Relationnelle,"Mourir Debout".

Copyright © international 1999,2000,2001,2002,2003,2004,2005,2006. La reproduction des articles est strictement interdite sans l'accord écrit de Yves Gineste et de Rosette Marescotti, et doit porter, quand elle est autorisée, la mention: Production Yves Gineste et Rosette Marescotti, CEC/IGM-France, http://www.cec-formation.net.

 
Retour à la page d'accueil

Retour à la page d'accueil
Envoyer un mail